73% des Françaises et Français ne savent ce qu’est l’écologie digitale

2018-07-24T14:47:19+00:00 juillet 24th, 2018|A la une, Nouveaux Usages|

Partagez cet article !

Elle est invisible mais bien réelle, la pollution digitale. Tous les mails indésirables qui squattent notre boîte de réception, les notifications qui pleuvent sur nos smartphones, les vidéos de chats qui tournent en boucle sur Youtube… Tout ça pollue. Énormément. Et on ne le sait pas assez.

On est tous conscients de la pollution que les usines crachent à la figure de la couche d’ozone sous la forme de grosses fumées noires. Mais qu’en est-il de la pollution invisible des data centers ? Qui connaît son impact sur notre planète ? Une étude menée par Occurrence pour l’ONG Digital for the Planet révèle que 73% des Français n’ont jamais entendu parler d’écologie digitale.

Si vous en faites partie, voilà un petit cours de rattrapage. L’écologie digitale est l’étude de l’impact des pratiques digitales dans le but d’en limiter les effets nuisibles pour l’environnement. A ne pas confondre avec l’écologie numérique, qui concerne les matériaux contenus dans nos appareils électroniques – très souvent polluant eux aussi.

Si l’écologie digitale n’est pas encore familière pour la majorité des Français, ils ont compris que le digital est un facteur polluant. 76% des personnes interrogées pensent que les nouveaux usages digitaux produisent autant voire davantage de CO2 que le secteur aéronautique.

Pourtant, on ne fait pas grand-chose pour résoudre le problème. Alors que la France accroît son déficit écologique depuis le 5 mai 2018 et que le jour du dépassement mondial est fixé au 2 août 2018, le peuple attend un engagement de la part des entreprises. Un quart des personnes sondées estiment que les marques du digital doivent agir à la réduction des émissions de CO2 dues à l’utilisation de leurs appareils. Et c’est bien dommage car 80% déclarent qu’une politique respectueuse de l’environnement renforcerait leur fidélité. 

Le gouvernement lui aussi doit faire sa part. Si on tient vraiment à « make our planet great again », il est temps de se pencher sur les activités digitales et leurs conséquences écologiques. 77% des Français interrogés attendent du gouvernement actuel des actions concrètes. Des brins d’ADN à la place des disques durspasser au edge computing, ou traiter les données comme un œil humain grâce à une caméra… Les solutions ne manquent pas.

Le but espéré : faire de la France la championne du monde de l’écologie digitale d’ici 2023. Après la Coupe du Monde de football masculin (et l’Euro dans 2 ans ?), rien ne semble impossible pour la France. On se retrouve sur le terrain Monsieur le Président.

Derniers articles de cette catégorie

La bonne idée des Bleus lors de la Coupe du Monde : dévoiler les coulisses sur les réseaux sociaux

juillet 24th, 2018|

ON EST LES CHAMPIONS ON EST LES CHAMPIONS ON EST LES CHAMPIONS ! Si la victoire de la France [...]

Le salut des supermarchés ? Les consommateurs aiment flâner

juillet 12th, 2018|

La grande époque des hypermarchés n’est plus aujourd’hui qu’un souvenir attendri de notre enfance. Alibaba et Amazon ont [...]

FIF, l’épicerie où on paye ce qu’on peut

juillet 12th, 2018|

C’est une épicerie d’un nouveau genre qui vient d’ouvrir au Canada. Au FIF – pour Feed it Forward [...]

Tout comprendre à la smart city en une infographie

juillet 11th, 2018|

Bâtiments connectés, mobilité du futur, agriculture urbaine… Quels sont les critères qui rendent une city « smart » ? Apprenez à [...]

Partagez cet article !