Le salut des supermarchés ? Les consommateurs aiment flâner

2018-07-17T09:54:06+00:00 juillet 12th, 2018|A la une, Nouveaux Usages|

Partagez cet article !

La grande époque des hypermarchés n’est plus aujourd’hui qu’un souvenir attendri de notre enfance. Alibaba et Amazon ont volé la vedette à Leclerc et Auchan. Pourtant, une lueur d’espoir demeure pour les grandes surfaces : fatigués de l’infinite scroll, les consommateurs reviennent à la flânerie. De quoi peut-être tirer leur épingle du jeu…

Inutile de le cacher plus longtemps : les supermarchés essuient un bouleversement de marché douloureux, avec le développement du e-commerce et les nouvelles habitudes de consommation qui en découlent. Rien qu’au Etats-Unis, le chiffre d’affaires des grandes enseignes de supermarché affiche une baisse de 31% par rapport à 2015. Tandis que celui de la vente en ligne ne se prive pas d’une augmentation de 24% (étude Kantar Media). 

Pour récupérer l’attention des consommateurs toujours plus sollicités et exigeants, la grande distribution doit faire sa mue. 

L’étude Kantar Media révèle que faire ses courses au supermarché est une corvée pour près de 2 acheteurs sur 5. Plus fans du combo shopping-canapé que néons-supermarché, 52% des personnes sondées cherchent à passer le moins de temps possible à faire leurs courses.

Sauf que : tout n’est pas perdu ! La moitié des consommateurs se disent justement perdus face au choix infini qu’offre le e-commerce. 46% des personnes interrogées déclarent que ce sont en fait les produits et les marques proposés (gages de qualité et d’éco-responsabilité) qui déterminent le choix de leur lieu d’achat. 

La grande distribution doit donc s’adapter aux nouvelles exigences alimentaires des clients en quête de bien manger et de consommation responsable. 62% préfèrent dépenser plus pour des produits alimentaires de qualité, une augmentation de 14 points par rapport à 2010. 

Symbole ultime de la société de consommation et de l’automatisation dans les années 60, la grande distribution fait aujourd’hui figure de rempart, de moindre mal contre la déshumanisation du commerce digital. Alors qu’on annonce déjà le grand retour du magasin physique, 38% des sondés déclarent leur amour au lèche-vitrine IRL.

Plus étonnant : l’étude révèle que près d’un quart des consommateurs et consommatrices aimeraient fréquenter les grandes surfaces sans nécessité d’achat (+3,2% par rapport à 2010). Et un tiers apprécie le fait d’avoir accès à des activités toujours plus nombreuses dans les centres commerciaux (comme un simulateur de chute libre à La Villette). 

Pour retrouver sa place dans le cœur des consommateurs, la grande distrib doit donc se réinventer en lieux de vie créateurs de lien émotionnel avec ses clients.

Méthodologie

Etude réalisée entre le mois d’avril 2017 et le mois d’octobre 2017 grâce aux données extraites de plusieurs outils de Kantar Media : données TGI pour les profils consommateurs, Ad Express et Médial pour les investissements et Ad Scope pour les créations publicitaires.

Derniers articles de cette catégorie

La bonne idée des Bleus lors de la Coupe du Monde : dévoiler les coulisses sur les réseaux sociaux

juillet 24th, 2018|

ON EST LES CHAMPIONS ON EST LES CHAMPIONS ON EST LES CHAMPIONS ! Si la victoire de la France [...]

Le salut des supermarchés ? Les consommateurs aiment flâner

juillet 12th, 2018|

La grande époque des hypermarchés n’est plus aujourd’hui qu’un souvenir attendri de notre enfance. Alibaba et Amazon ont [...]

FIF, l’épicerie où on paye ce qu’on peut

juillet 12th, 2018|

C’est une épicerie d’un nouveau genre qui vient d’ouvrir au Canada. Au FIF – pour Feed it Forward [...]

Tout comprendre à la smart city en une infographie

juillet 11th, 2018|

Bâtiments connectés, mobilité du futur, agriculture urbaine… Quels sont les critères qui rendent une city « smart » ? Apprenez à [...]

Partagez cet article !